La Gaspésie : un Québec 100% nature

Presque aussi grande que la Belgique, la Gaspésie impressionne par ses paysages et sa vie sauvage. C'est une des régions les plus courrues du Québec. Ce n'est pas Jacques Cartier qui y débarqua il y a 475 ans qui va nous contredire !

Juillet 1534 : Jacques Cartier, marin français de Saint-Malo plante un drapeau dans la baie de Gaspé et prend possession de cette partie de l'Amérique du Nord au nom de son roi François 1er. C'est cet acte politique qui fait que presque 500 ans plus tard on parle encore français le long du fleuve Saint-Laurent. Juillet 2009 : la Gaspésie attire des centaines de milliers de voyageurs et vacanciers le long de ses côtes et dans ses forêts. Depuis des décennies, c'est la destination de vacances estivales des québécois. Ils sont désormais rejoints par les visiteurs internationaux qui tombent sous le charme des paysages saisissants et de la convivialité des gaspésiens. Pour mieux connaître la Gaspésie, vous pouvez écouter ou télécharger notre émission :

( télécharger)

 

Quelques conseils pratiques : La Gaspésie se visite surtout de la mi-juin à fin septembre. C'est à ce moment que les musées et attractions sont ouverts au public (préférez le tout début ou la toute fin de saison ;-). De Paris, on peut voler jusqu'à Québec grâce à Air Transat. C'est l'aéroport international le plus proche de la Gaspésie. Des vols intérieurs quotidiens opérés par Air Canada relient Montréal et Québec à Gaspé, la capitale régionale. Une fois le pied à terre, la voitrue de location reste le meilleur moyen de parcourir la région. De l'estuaire du Saint-Laurent à la Baie des Châleurs, un voyage en Gaspésie s'égrenne surtout le long de la route côtière 132. C'est un des rares rubans de bitume de la région. Falaises, prairies, fermes, villages colorés et phares ponctuent le chemin, un des plus beaux du Québec. En partant de Sainte-Flavie pour rejoindre Gaspé, Percé puis Miguasha on comprend vite qu'on va être accompagné par la mer à gauche et la forêt à droite... La Gaspésie s'impose d'abord comme une destination nature. Grâce à ces nombreuses rivières réputées dans le monde entier, c'est entre autre le paradis des pêcheurs de saumon. En simple curieux, on peut observer à plusieurs endroits comment les saumons remontent les cours d'eau où ils sont nés pour aller s'y accoupler à leur tour. Sept espèces de baleines fréquentent les eaux au large de la baie de Gaspé, une des plus belles et des plus vastes du monde. La rencontre avec les cétacés n'est pas assurée à chaque sortie mais le jeu en vaut la chandelle... La réserve faunique de Matane est le meilleur site québécois pour rencontrer l'orignal, ce grand cervidé typique des forêts d'Amérique du Nord. La réserve propose des sorties d'observation à pied ou en kayak. Les parcs nationaux de Forillon et de l'île Bonnaventure / Rocher-Percé allient le plaisir des grandes découvertes en pleine nature (ours noir, fou de bassan) à la préservation du patrimoine local : magasin général, chafaud, ferme, maison de négociant... bref, tout ce qui raconte encore le passé des pêcheurs de morue. Le site historique du banc-de-Paspébiac conserve aussi cette mémoire tout comme le magasin historique de l'Anse-à-Beaufils. A Gaspé, le musée de la Gaspésie est conacré à l'histoire et à l'identité régionale. Mais la présence des hommes dans ce finistère ne commence pas avec l'arrivée des européens. Les tribus micmacs et iroquoises habitent ce territoire depuis des millénaires. Plusieurs sites historiques, gérés par les communautés autochtones se visitent en été. Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts, dresse de façon vivante et ludique, autour des aquariums et des sorties en mer, un panorama complet de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. Les jardins de Métis et leurs admirables compositions entre prairies et sous-bois, sont une étape inattendue sous ces latitudes. Surplombant le fleuve Saint-Laurent, ces jardins anglais ont été créés dans la première moitié du XXème siècle par une riche héritière autour de sa luxueuse maison de vacances. L'endroit est idyllique. Le parc national de Miguasha, classé "patrimoine mondial" par l'UNESCO, est un des plus beaux gisements de fossiles. Il attire les paléonthologues du monde entier qui viennent tenter de comprendre comment la vie est passée du milieu aquatique à la terre ferme il y a 380 millions d'années. Quel que soit votre itinéraire, une étape s'impose à Percé pour photographier (comme tout le monde :-) le grand vaisseau de pierre posé au large de la plage. Le Rocher Percé est l'icone de la Gaspésie. Avec sa grande arche naturelle de 20 m de haut, il est le cousin américain de nos falaises d'Etretat en Normandie. Petits hôtels de charme et chambres d'hôtes rendent le séjour en Gaspésie encore plus pittoresque. Au restaurant, les produits de la mer sont en vedette, notamment le homard, les pétoncles, les crevettes et le crabe des neiges. On peut aussi découvrir de nouvelles saveurs et soutenir une saine gestion des ressources marines grâce au programme fourchette bleue.  

 

 

 

 

0 Comments

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.