Cache-cache au musée national des Douanes

Ce musée installé à Bordeaux fête ses 25 ans en 2009 mais reste encore peu connu. Il permet de revisiter de manière inattendue l'histoire de France et des Français. 

 
Le musée national des Douanes est installé dans un des chefs-d’œuvre de l’architecture bordelaise sur la place de la Bourse, face à la Garonne. Sous Louis XV, Jacques Gabriel construit autour de cette place royale un hôtel de la Bourse au Nord et l’hôtel du fermier général côté Sud. Ce fermier général percevait les taxes pour le roi. Il est donc l’ancêtre de l’administration actuelle des douanes. Plus de 250 ans après, ce qui reste encore aujourd’hui un des plus beaux bâtiments construits au XVIIIème siècle en France, garde la même affectation. La Direction Interrégionale des Douanes occupe les étages et le musée est aménagé dans l’ancienne halle de dédouanement, une vaste salle voutée courant sur 40 mètres. Ce cadre sert d’écrin aux milliers d’objet qui évoquent nos politiques commerciales (protectionnistes ou libérales) depuis trois siècles mais aussi la surveillance de nos frontières. Les Douanes riment avec taxes mais aussi avec contrebande. Les espaces dédiés à la lutte contre les contrebandiers sont certainement les plus attirants pour le grand public qui découvre Bordeaux et pousse la porte de ce musée national  unique en France. Suivons le conservateur, Renata Pstrag, dans l’univers des douaniers et des contrebandiers :

 

cache cache entre contrebandiers et doauniers from Ludovic DUNOD on Vimeo.

(Photos : Ludovic Dunod / Musée National des Douanes)

0 Comments

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.