Le plus grand feu d'artifice d'Europe

Grand feu de Saint Cloud 1 Christophe BlancL’ancien domaine royal de Saint-Cloud, aux portes de Paris, veut montrer que le feu d’artifice est un art à part entière en créant un événement inédit le 12 septembre 2009.

Terminé le temps où feu d’artifice rimait seulement avec 14 juillet ou fêtes locales : une belle bleue, une belle rouge, trois exclamations puis on rentre à la maison !
La pyrotechnie a changé de visage et s’impose désormais comme un art qui possède ses festivals et ses créateurs.

Le Grand feu de Saint-Cloud qui est tiré le 12 septembre 2009 s’inscrit dans cette veine. Il va prendre place dans le parc d'une ancienne résidence royale. En première partie, le pianiste de renom François-René Duchâble sera suspendu avec son instrument à 12 mètres de haut pour un concert classique de 50 minutes (Bach, Scarlatti, Brahms, Debussy, etc) accompagné de girandoles, jets, fontaines, feux de Bengale et soleils. François-René Duchâble n’en est pas à sa première expérience de « concert pyrotechnique ». Il aime jouer entouré par ces effets lumineux et silencieux -ou très peu sonores - qui l’inspirent. Grand feu de Saint Cloud 2 Chrsitophe BlancUne fois la nuit entièrement tombée,  la seconde partie est dédiée à un feu de plus d’une heure et quart, uniquement accompagné par le bruit des bombes et trois percussionnistes. « C’est le côté pictural, les matières et les volumes qui m’intéressent, explique Jean-Eric Ougier, le directeur artistique et créateur du spectacle. Je voudrais que le public reparte avec des images de tableaux ou de sculptures. Ce que je cherche à faire, c’est de la peinture en mouvement. Il y a un côté Land Art que je revendique. » Du nouveau dans le ciel... Les Nuits de feux à Chantilly tous les deux ans, la fête du lac à Annecy, le festival d’art pyrotechnique de Cannes, les créations du Groupe F à la tour Eiffel ou à Versailles (pour ne rester qu’en France) démontrent déjà depuis de nombreuses années que les feux d'artifice ont changé de look. Les concepteurs travaillent les effets, jouent sur les sonorités des fusées et des bombes, imaginent des tableaux lumineux en plein ciel comme Pollock faisait du dripping. Le créateur est mis en avant et assume ses partis pris. Chacun a son style : coloré, radical, minimaliste, monochrome … en tous cas inventif. ...et dans les gradins Il existe aujourd’hui de vrais aficionados de pyrotechnie qui commentent les styles des artificiers pendant les entractes et s’étonnent des effets des nouvelles fusées créées dans les manufactures artisanales spécialisées. Ce public est aussi prêt à dépenser de l'argent pour ce type de manifestation (comme il le fait pour d’autres divertissements). Comme ils sont gratuits par tradition, les premiers feux d'artifices payants n'ont pas été bien accueillis. Les Nuits de Feu restent un des plus grands militants du feu payant.  Aujourd'hui le pari semble gagné. 150 000 personnes fréquentent le festival de Chantilly et pour le spectacle du 12 septembre à Saint-Cloud, plus de 10 000 places sont déjà vendues (sur les 20 000 personnes attendues).  Le public est au rendez-vous des feux d'artifices créatifs, mais Jean-Eric Ougier aimerait aussi « que les municipalités viennent voir ces spectacles pour comprendre qu’on peut créer autre chose que les tirs traditionnels qu’ils offrent à leurs concitoyens ».     Le plus grand feu d'arifice d'Europe, Saint Cloud, 12 septembre 2009 @Edmond SadakaNous étions à Saint-Cloud le 12 septembre 2009. La preuve en images et en son. Cliquez où vous voulez (texte/ image) et vous y serez!




 

Pour ceux qui n'ont jamais eu la chance d'en voir, quelques vidéos en ligne des feux d'artifices contemporains : Nuits de feu. Chantilly. Edition 2006 La face cachée du soleil. Groupe F. Château de Versailles 2008 Festival d'art pyrotechnique. Cannes 2007 La tour Eiffel fête ses 120 ans. Groupe F. 14 juillet 2009 Final de la fête d'Annecy 2009  

 

0 Comments

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.