Dans l'intimité des Papes à Avignon

Le Palais des Papes, à Avignon, est certainement un des monuments les plus singuliers du vieux continent par sa taille démesurée, ses décors et son affectation : ce fut la résidence des Papes au même titre que le Vatican.  On peut le visiter toute l'année mais il cache certains de ses "trésors" au grand public.

La visite "palais secret" qui se déroule de septembre à mai dévoile ces espaces inconnus. Elle permet de saisir la vie intime du Pape au XIVème siècle en ouvrant ses appartements et les terrasses du palais. 

Les stigmates du temps ont laissé beaucoup de traces dans ces lieux émouvants (qui attendent encore d'être restaurés). Cet itinéraire pique la curiosité et, de corridors en escaliers, on va de surprise en surprise.

Suivons Sophie Biass-Fabiani, conservateur du Palais des Papes dans ce "palais secret" :

Pourquoi les Papes, résidant à Rome quittent-ils les bords du Tibre pour vivre près d'un siècle au bord du Rhône ? :

Depuis la fin du XIIIème siècle, le Pape ne se sent plus en sécurité à Rome. Le Saint Empire Romain Germanique y remet en cause sa souveraineté.
En 1305, le conclave élit l'évêque de Bordeaux, Bertrand de Got qui devient Clément V. Il se met en route pour Rome et, en chemin, fait étape à Avignon où il arrive le 9 mars 1309. Rome n'est toujours pas sécurisé et il trouve chez le comte de Provence, son vassal, une halte plaisante. Avignon est aussi tout près du Comtat Venaissin, au Nord de la Provence qui fait partie des terres de l'Eglise depuis 1274. En decidant de s'installer sur la rive gauche du Rhône, le pape trouve également un lieu pratique pour règler les importantes affaires politiques qu'il doit résoudre avec le roi de France dont les territoires sont sur la rive droite. Jean XXII puis Benoît XII confirment Avignon comme résidence pontificale. Leur successeur, Clément VI achète la ville à la reine Jeanne en 1348. Le palais est élévé, pour l'essentiel, en une vingtaine d'année à partir de 1335.

En 1403, Benoît XIII est le dernier pape, ou plutôt anti-pape, à quitter Avignon (à une époque où trois souverains pontifes se disputent le titre : c'est l'époque du Grand Schisme d'Occident).

Le Palais des papes est aujourd'hui le plus grand édifice civil du Moyen-Age encore débout. Les révolutionnaires français de la fin du XVIIIème siècle ont bien imaginé le détruire mais sa taille imposante, le nombre de ses pierres et le coût d'une telle entreprise sauvèrent le monument. Transformé en prison et en caserne, il ne devient un musée et commence à être restauré qu'au début du XXème siècle.

 (photos : Ludovic Dunod)

 

 

 

 

0 Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tag HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <img> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.
Image CAPTCHA
Recopier les caractères de l'image (en respectant les majuscules, minuscules et sans espace).