Le cimetière de la Chartreuse, un musée de l’art funéraire

 
Le cimetière de la Chartreuse à Bordeaux recèle beaucoup moins de tombes de célébrités que le Père Lachaise à Paris mais il peut être considéré comme son égal pour la qualité de ses monuments. Visitons le avec Annick Descas, guide-conférencière à l’Office du Tourisme :

 
Le vaste rectangle du cimetière de la Chartreuse, fondé sous la Révolution française à l’emplacement d’un monastère, abrite deux siècles d’art funéraire. Il s’impose comme un musée du genre. Ses larges allées de platanes rappellent qu’il fut aménagé au XIXème siècle en jardin romantique.
 
Stendhal en en vanté les charmes en 1838, le comparant au cimetière de Bologne en Italie. Les frères Goncourt ont, eux aussi, laissé des pages sur ce champ de stèles, tombes et mausolées. Flaubert a posé un regard plus cynique : « la vanité ici a eu recours à la bêtise qui l’a bien secondée. Des pyramides de granit sont entassées sur des épiciers, des sarcophages de marbre sur des armateurs ; au jour du jugement ceux qui ont le plus de pierre sur eux ne seront peut-être pas les plus prompts à monter au ciel, chargés qu’ils seront du poids de leur orgueil ».
 
 
Les ravages de la seconde guerre mondiale ont eu raison d’une partie de l’aspect paysager du cimetière mais il n’a rien perdu de sa superbe. Et encore moins de ses grands monuments imposants. Le cimetière de la Chartreuse reste une promenade très agréable. Pas moins de 600 chapelles rythment la progression du visiteur. De passage à Bordeaux, ce serait dommage de ne pas fouler ses allées. Il est facilement accessible en tramway (à deux stations de l’Hôtel de ville et de la cathédrale). 
 
Cimetière de la Chartreuse.
Accès par la rue François de Sourdis
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 17h30 et le dimanche de 9h à 17h30
Entrée gratuite
 
 
Des visites guidées sont régulièrement organisées par l’Office du Tourisme (même en nocturne en été !)
 
Chants des morts, guide des cimetières de Bordeaux (P. Prevot et M. Lasserre) en vente à l’Office du Tourisme.
 
 
(photos : Ludovic Dunod. Illustration sonore : extraits de Dolly de Gabriel Fauré par l’Orchestre Symphonique Français, dirigé par Laurent Petitgirard)

 

0 Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tag HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <img> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.
Image CAPTCHA
Recopier les caractères de l'image (en respectant les majuscules, minuscules et sans espace).